Ostéopathe-Paris-ostéo-charenton-coliques-du-nourrisson-conseils-dun-ostéopathe

14 Avr Mon bébé a des coliques que faire ?

Coliques du nourrisson, conseils d’un ostéopathe pour y mettre un terme

 

Vous rentrez de la maternité avec votre bébé, et vous remarquez qu’il pleure régulièrement. Si vous vous attendiez aux nuits blanches, et à quelques pleurs, vous êtes inquiète car vous trouvez que votre nouveau-né pleure beaucoup, beaucoup trop.

Pourtant lorsque vous en avez parlé avec votre médecin, celui-ci vous a expliqué que c’était tout à fait normal, sûrement les coliques du nourrisson.

 

Mon bébé pleure tout le temps, a-t-il une colique du nourrisson ?

Votre entourage tentera de vous rassurer “c’est normal qu’un bébé pleure”, vous allez naviguer sur le web, pour trouver des mères ayant vécu la même chose.bébé-ostéopathe-charenton-le-pont

Mais les pleurs répétés de votre nourrisson vous inquiètent.

Il est effectivement normal qu’un bébé pleure car c’est une de ses seules manières de pouvoir s’exprimer.

S’il a faim par exemple, il est normal qu’il se mette à pleurer.

Pourtant vous êtes vigilante, il mange correctement, dort suffisamment, est assez couvert pour ne pas avoir froid, mais pas trop pour ne pas avoir chaud. Vous avez suivi les conseils des livres, magazines, à la lettre, pourtant rien n’y fait, il continue à pleurer souvent.

Il est possible qu’il ait des coliques, mais pas obligatoirement.

 

Qu’est-ce-que la colique du nourrisson ?

Certaines études rapportent qu’entre 10 et 15% des nourrissons souffrent de coliques.

La colique est en fait une douleur au côlon.

La colique chez le nourrisson n’est pas accompagnée d’autres symptômes. Si votre bébé a des coliques, il n’a pas de fièvre, ses selles sont normales, il prend du poids régulièrement, ne vomit pas, et son réflexe de succion est normal.

 

Comment reconnaitre une colique chez mon bébé ?

En général, les coliques apparaissent quelques semaines seulement après la naissance, parfois dès la 3ème semaine, souvent vers la 6ème.

Après la tétée votre bébé semble apaisé, calme, mais se met soudainement à pleurer. Il gigote, devient rouge, et a l’air de souffrir sans que vous en compreniez la raison. Le fait d’émettre des gaz ou des selles semble le soulager momentanément. Vous remarquez d’ailleurs qu’il a le ventre dur. Malgré tous vos efforts vous ne parvenez pas à le calmer.

Ces crises sont plus fréquentes après les tétées de fin d’après-midi ou du soir.

Il s’agit probablement de coliques chez le nouveau-né.

Rassurez-vous elles disparaitront dès le 3ème ou 4ème mois sans raison apparente.

 

Colique chez le nouveau-né, quelles complications ?

Il n’y a pas de complications a proprement parler en cas de coliques.

Mais il peut y avoir une erreur de diagnostic, il s’agit donc de rester vigilante.

Si les pleurs de votre bébé s’accompagnent de vomissement, ou de fièvre par exemple, il faut consulter votre médecin sans attendre car il ne s’agit pas de colique, mais potentiellement d’une gastro, ou autre infection.

 

Coliques chez les bébés, quel traitement ?

Les véritables causes des coliques n’ont pas été identifiées.ostéopathe bébé charenton ostéo paris

On ne considère d’ailleurs pas les coliques chez le nourrisson comme une maladie car elles se résorbent d’elle même.

Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement en cas de coliques chez les bébés. Aucune étude clinique ne prouve l’efficacité d’un médicament dans le traitement des coliques chez le nouveau-né.

C’est d’ailleurs pour cela que beaucoup de parents s’orientent vers les médecines douces comme l’ostéopathie afin de trouver une véritable réponse face à ces coliques qui gâchent les premiers mois de la vie de votre bébé.

 

Colique du nourrisson et ostéopathie : pourquoi consulter un ostéopathe pédiatrique ?

La médecine traditionnelle est impuissante face au problème des coliques chez les nouveaux-nés. Si l’ostéopathie ne remplace pas le suivi médical nécessaire dont votre bébé fait l’objet, elle apporte des éléments de réponse pour les coliques chez le nourisson.

Votre ostéopathe adaptera sa pratique à l’âge de votré bébé, il s’agira de techniques plus douces, et permettant d’identifier l’origines des tensions localisées dans son système digestif.

Votre ostéopathe veillera aussi à la circulation sanguine de votre bébé, car elle a une incidence directe sur son système digestif.

Dans le cas de coliques il est possible que plusieurs séances soient nécessaires pour y mettre un terme. En général 2 à 3 séances suffisent pour qu’elles disparaissent. Dans certains cas, une seule séance suffit. Tout dépend de votre bébé, et de l’origine de ses coliques.

 

Coliques du nourrisson, quelques conseils pratiques

Massage du ventre

Pour améliorer le transit et éviter les ballonnements vous pouvez masser le ventre de votre bébé. Répétez des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre, en partant de son nombril vers l’extérieur. Vous pouvez utiliser une crème hydratante, ou une huile de massage spécialement formulée pour les bébés. Attention aux huiles de massage traditionnelles contenant des huiles essentielles.

Ces massages sont a effectuer plutôt avant la tétée ou une heure avant l’heure de ses crises habituelles. Ne le massez pas juste après la tétée.

Au-delà de l’effet sur son transit, le fait de masser votre bébé, l’apaisera et le rassurera.

Position verticale

Lors de la tétée, privilégiez la position verticale. Cela évitera que votre bébé n’avale trop d’air, et soit victime de ballonnement.

Optez pour des biberons petit format

Toujours pour éviter que votre bébé n’avale trop d’air, préférez des biberons petits formats. De cette façon, il avalara moins d’air au fur et à mesure que le biberon se vide.

 

 

No Comments

Post A Comment